9Nov

Désactivation du compte de Trump : Quelles conséquences pour Twitter ?

novembre 09, 2017 Blog , 0

11 minutes. C’est le temps pendant lequel le président Américain, Donald Trump a disparu de Twitter la semaine dernière. Après avoir rétabli le compte @realDonaldTrump, le réseau social a rapidement reconnu que cette action avait été menée par l’un de ses employés.

Au revoir président

Vers 23 heures, jeudi soir, les visiteurs du compte @realDonaldTrump ont été accueillis par le message : “Désolé, cette page n’existe pas”. La disparition du compte Twitter de Donald Trump, qui compte plus de 41 millions d’abonnés, a mis en émoi la twittosphère.

Si dans un premier temps, le réseau social a avancé une erreur humaine, Twitter a rapidement rectifié son discours en expliquant que cette manœuvre avait été faite sciemment par un employé démissionnaire. Ce dernier effectuait alors son dernier jour au sein du service « supports utilisateurs ». Twitter a fait savoir qu’il ne s’agissait pas d’un employé permanent de la plateforme mais d’un contractuel.

Encensé par les twittos, critiqué par Donald Trump, qui l’a traité de « voyou », cet employé aura réussi le tour de force de devenir célèbre en quelques minutes à peine.

Les mesures prises par Twitter

Le Groupe a aussi fait savoir qu’une enquête interne était en cours dans un tweet publié sur son propre compte vendredi : « Nous avons pris des mesures de prévention pour éviter que cela ne se reproduise. Nous ne pourrons pas rendre publics tous les détails de notre enquête interne ou les mises à jour de nos mesures de sécurité mais nous prenons cela sérieusement et nos équipes sont à pied d’œuvre ».  

En précisant que cet employé travaillait au service client, les dirigeants de l’entreprise ont mis en lumière une partie de leur fonctionnement interne. Nombre de médias spécialisés s’interrogent sur ces employés habitués à suspendre des comptes qui enfreignent les conditions d’utilisation du site et la loi. Selon un consultant en cybersécurité, interrogé par CNN, beaucoup de réseaux sociaux comme Twitter emploient des personnes relativement jeunes et inexpérimentées pour ces tâches, pourtant délicates.

Au-delà de l’anecdote, cet incident révèle un réel décalage avec la sécurité qu’impose un compte aussi suivi que celui de Donald Trump. Certains s’interrogent sur les conséquences quand d’autres incidents plus graves surviennent. Rappelez vous du journaliste sur le site américain Business Insider “Et si l’employé de Twitter avait écrit un tweet assassin contre une entreprise ou avait déclaré la guerre à la Corée du Nord ?”

L’ex-employé de Twitter risque d’être poursuivi par la justice américaine pour piratage informatique. De son côté, le réseau social a réaffirmé en début de semaine avoir pris les mesures nécessaires pour que ce genre d’incident ne se reproduise pas.

Dorothée 

Leave reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *