2Mai

Product Owner : Nos clés pour plus de performance

Alix, notre expert, revient sur son expérience de Product Owner. Rapports à l’équipe Scrum, cérémonies agiles, mise en avant du produit : on vous livre les clés d’une organisation performante et d’un travail efficace.

 

Quelle est la place du Product Owner dans la Scrum Team ?

Le Product Owner est la seule personne à ne pas avoir besoin de compétences techniques dans la Scrum Team. Ce rôle “user centric” fait de lui une personne clé dans le projet, il a donc une vision globale .

Lorsque je suis bien dans une équipe Scrum, les développeurs ont confiance en moi et savent que mon jugement sur le parcours utilisateur sera une plus value pour le produit”.

Comment valoriser au mieux le produit ?

Lorsqu’il s’agit de déterminer le parcours utilisateur, plusieurs solutions s’offrent à nous :  

  • Récolter des données sur l’usage grâce à des outils analytics
  • Collecter les retours des utilisateurs
  • Se servir des inputs marketing


Observer et analyser les performances du parcours, lorsqu’on est Owner, permet d’évaluer le travail effectué au fil des semaines et de tracer une courbe de production. Nous pouvons mieux identifier les impacts des dernières avancées, et ainsi établir des reportings pour les sponsors qui financent le projet.

Les résultats obtenus permettent aussi de définir, au fur et à mesure, les points de douleur de l’utilisateur et de les solutionner. L’utilisateur est aussi une excellente source d’inspiration pour le développement des fonctionnalités d’un produit. 


Comment mieux comprendre l’utilisateur ? 

Les AB tests, les questionnaires utilisateurs en ligne ou les interviews sont les moyens privilégiés pour récolter les feedbacks users.

Ces données me donnent la matière pour défendre les évolutions que je demande pour le produit et que je présente aux sponsors.”

Les nouvelles fonctionnalités ou contraintes rencontrées peuvent aussi venir du métier, à savoir : l’équipe marketing (qui connaît son produit et sait comment le vendre) ou les experts de l’entreprise ( par exemple, l’installateur de la fibre dans une entreprise spécialisée dans les télécommunications).

 

Quels rapports le Product Owner entretient-il avec ses équipes ?

 

Le PO doit travailler en étroite collaboration avec l’équipe de développement et du Scrum master, il intervient sur 2 principaux aspects.

  • Il maintient le backlog à jour et les priorise
  • Il participe à toutes les cérémonies agiles auxquelles il est nécessaire d’assister

Un backlog est un ensemble de User Stories, briques fonctionnelles, qui représentent toutes un besoin utilisateur. Par exemple : “En tant que client d’une banque, je veux disposer d’un couple de login et mot de passe, afin d’accéder à mes comptes sur mon mobile”

“Pour la gestion du backlog, je valide le format des stories avec les développeurs. Scrum nous donne un cadre d’execution mais il faut savoir l’adapter en fonction des préférences de travail de l’équipe. On améliore constamment notre compréhension de la DoD (definition of done : le minimum requis pour qu’une user story soit complète). C’est une sorte de contrat tacite entre le développeur et le PO qui permet un bon fonctionnement de l’équipe agile.”

Dans le framework Scrum, le temps de développement s’articule en sprint : court laps de temps de développement (entre 1 semaine et 1 mois), à la fin duquel l’équipe de développement doit livrer un incrément de la solution.

Entre sprint et agilité, comment optimiser le temps de travail des équipes ? 

 

Il est rare, mais possible, que les sprints durent plus de 2 semaines, tout dépend du produit et de l’équipe qui travaille dessus. Le Product Owner intègre ensuite les user stories au sprint, qu’il rédige. La sélection s’effectue en collaboration avec les développeurs, s’ensuit la prioristation du backlog.

Cette étape nécessite une rigueur dans l’organisation de l’équipe. Interviennent alors les cérémonies agiles.
Le Poker planning permet d’estimer l’effort pour réaliser une story. La planification permet aux développeurs d’intégrer les stories ayant un chiffrage dans le sprint suivant.

“Avec ces 2 cérémonies auxquelles le Product Owner participe de manière obligatoire, on arrive à organiser un sprint. En ce qui me concerne, j’organise ces cérémonies et laisse la main aux développeurs pour le Daily Scrum, rendez-vous d’avancement quotidien où l’on répond à 3 questions :

  • Qu’ai-je fait hier ?
  • Qu’est ce que je vais faire aujourd’hui ?
  • Quels sont mes points de blocage ?”

 

Le Product Owner fait partie intégrante de la Scrum team avec laquelle il partage le backlog, de la même manière qu’il partage les cérémonies agiles avec les développeurs et le Scrum master.

Il est aussi très lié avec les parties prenantes, clients, sponsors et autres métiers. Il répartit son temps de travail entre l’équipe agile et l’ensemble des personnes qui l’aident à avancer.

“Cela représente environ 50% pour le travail interne à l’équipe et 50% pour le travail externe avec l’ensemble des gens qui améliorent l’expérience client.”

 

Alix 

 

 

Leave reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *