19Fév

Problem/Product discovery ou comment atteindre le market fit ?

février 19, 2019 Blog , 0

Dans la plupart des entreprises, le cycle en V est la façon la plus répandue pour gérer un projet.

Dans les grandes lignes, il convient de trouver une idée, brainstormer pour que les équipes trouvent des idées autour du produit, définir une cible, déployer du financement qui servira à la création du produit et à la publicité puis mettre le produit sur le marché (en espérant des retombées rapides et juteuses).

Pourtant, de nombreux échecs de lancement de produits révèlent que ce procédé démontre beaucoup de failles.

Parmi elles, un manque cruciale dans la découverte du produit et la compréhension de ses utilisateurs/clients, appelé en product management la phase de Problem/Product discovery.

Classiquement, les entreprises effectuent une étude de marché, construisent un business plan pour se rassurer sur la faisabilité du projet et validation des cibles (et rassurer les investisseurs).

Pourtant, un business plan est expiré dès sa production (entre autre car le marché évolue rapidement) et n’est souvent pas adapté à des sujets digitaux (voir Lean canvas de Ash Maurya).

Alors que faire ?

On se relaxe, que vous soyez product owner, UX designer product manager, un passionné du produit ou que vous soyez arrivé sur cet article par hasard, ces quelques skills vous permettront de challenger les équipes produits et vos clients, mieux connaître vos utilisateurs, prendre de meilleures décisions et de définir des objectifs à courts, moyens et longs termes de manières plus pertinentes.

Les interviews :

Dans “ The Mom Test” de Rob Fitzpatrick, il est expliqué que lorsque l’on se lance dans un projet, il est primordial d’aller rencontrer ses potentiels utilisateurs (“Out of the office”) pour confronter son idée à la réalité.

C’est une étape importante car elle permet de valider des hypothèses et en exclure d’autres ou tout simplement de découvrir des opportunités en terme de création de fonctionnalité et/ou business (voir “INSPIRED” de marty caghan).

Le but est d’obtenir des feedbacks et d’apprendre le plus possible sur son marché.

Validation/Invalidation d’hypothèse :

Dans une démarche de product discovery, il est utile d’établir un tableau où seront notées toutes les croyances que l’équipe/le fondateur ou autre personnes impliquées ont sur le marché.

Cela permet de prioriser ce qui représente le plus de valeur (pour l’utilisateur et en fonction des objectifs business établis). Ce procédé existe également quand on s’interroge sur l’utilité d’une feature.
On peut alors établir un “arbre d’hypothèse” afin de déterminer la valeur que l’on souhaite en tirer et d’établir un schéma pour valider/invalider son utilité.

Note: Idéalement, ces hypothèses doivent être éprouvées et confrontées aux utilisateurs.


Validated Learning
est un Process de Test and learn qui comme son nom l’indique permet de tester et d’apprendre par le biais entre autres des retours utilisateurs, cette notion est liée à la notion de critère SMART.
Ce procédé se divise en 5 étapes à savoir :

  1. Definir un objectif
  2. Spécifier des métriques en lien avec l’objectif
  3. Determiner comment valider l’objectif
  4. Analyser les métriques (se poser la question de savoir si l’on se rapproche de
    l’objectif?)
  5. Améliorer et relancer un autre cycle avec cette démarche.

Utilisation de Mockup/Wireframe

La différence entre wireframe et mockup est mince. Le premier n’est pas dynamique, l’autre l’est. Ces deux éléments peuvent permettre d’économiser du temps, de l’argent et de la ressource.

Non seulement il n’y pas besoin de développement (sauf peut être du html si besoin, bien que des outils permettent de rendre des écrans dynamiques sans y ajouter de code) mais cela permet surtout d’avoir des feedback utilisateurs très rapidement.

Vous l’aurez compris, cette liste n’est pas exhaustive, car la phase de product discovery contrairement à du delivery est moins structurée.

Cependant, c’est une étape essentielle qui permettra aux Product owner/Product manager de délivrer un maximum de valeur pour ses utilisateurs. Alors sortez de vos bureaux, parlez à vos utilisateurs, apprenez, testez et vous aurez le produit parfait 😉

 

Stéphane

Leave reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *