16Avr

Data Food : L’avenir de notre consommation alimentaire?

Le secteur alimentaire évolue constament. Un grand nombre d’entreprises qui souhaitent innover dans la production et la consommation alimentaire, voient le jour. Si le numérique est déjà utilisé dans la livraison, la vente ou encore la production, l’IA commence tout juste à se mêler de nos assiettes, avec la Data Food.

 

Services automatisés

La FoodTech, écosystème qui réunit entrepreneurs, producteurs, investisseurs ou encore créateurs, s’affaire depuis cinq ans déjà en France, à développer le domaine alimentaire. Elle mêle secteur agricole et numérique.
Nous distinguons cinq principales catégories :

  • La Food Science : transformation et création de produits.
  • Le E-commerce alimentaire : vente en ligne.
  • Le Coaching alimentaire : conseil et suivi alimentaire.
  • L’AgTech : culture et élevage.
  • La Livraison. 

Le développement de la FoodTech fait de plus en plus appel aux services automatisés.
Les acteurs du système alimentaire sont confrontés à une constante évolution des outils numériques. Plateforme e-commerce, gestion des terrains agricoles ou encore gestion des stocks de production, doivent nécessairement être optimisés. C’est là qu’intervient le Data Food Consortium.

Objectif ? L’interopérabilité. Le Data Food Consortium fluidifie la communication entre les différents acteurs de la FoodTech en utilisant un API, Application Program Interface. Ensemble de canaux de communication facilitant le développement d’un programme informatique, dont les blocs sont assemblés par un programmeur.

 

 

Prédire les gouts et tendances gustatives

A l’international, plusieurs entreprises révolutionnent le fooding.

L’indienne, Spoonshot exploite la science alimentaire, et l’intelligence artificielle, pour prédire les tendances gustatives à venir. La Taste Intelligence permet d’obtenir des informations prospectives. Elle est profitable aux équipes d’innovation et de marketing.

Spoonshot ambitionne de relever les défis futurs de l’industrie des aliments et des boissons. En pleine croissance, l’entreprise est désormais implantée aux États-Unis et au Royaume Uni.

 

De la Silicon Valley aux champs des agriculteurs

Autre exemple, dans le domaine agroalimentaire cette fois ci, avec Connecterra.
La firme aspire à «apporter les valeurs et l’esprit de la Silicon Valley aux champs des agriculteurs».

A travers l’intelligence artificielle, Connecterra produit de la nourriture de manière durable, pour les générations futures. Sa solution nommée « Ida », permet aux fermes de gagner en productivité.
Il n’est pas question de remplacer le travail de l’homme, mais plutôt d’accompagner les fermiers avec un assistant personnel.

L’outil développé est capable de comprendre les problématiques des petites ou plus grandes exploitations agricoles.

Des outils de monitoring collectent les données. Pour les élevages bovins, des cubes capteurs attachés autour du cou de chaque vache recueillent les données comportementales des animaux.
Ida stocke ces données dans un cloud afin de les traiter,  les analyser, et fournir les solutions adaptées à l’éleveur.

Le Machine Learning au service d’une production éthique et durable.

 

Nedjma.

Leave reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *