2Fév

Troisième édition du MaddyKeynote

février 02, 2018 Blog 0

Maddyness, le magazine des startups, a organisé la troisième édition du MaddyKeynote. Cette manifestation qui a réuni plus de 5 000 visiteurs, 75 startups et 90 speakers, s’est tenue hier au Centquatre, à Paris.

La #TeamNexton s’est rendue sur place dans l’optique de suivre les discussions et rencontres. Toutes se sont opérées autour du grand thème qu’est “la Cité du futur”.

Dès 08h30, c’est Fleur Pellerin, ex-ministre de l’Économie Numérique et Fondatrice d’un fonds d’investissement qui s’est exprimée en premier.

Fleur Pellerin, à l’initiative du mouvement French Tech, s’est félicitée de l’implication des pouvoirs publics et des entreprises privées dans le rayonnement de la France à l’étranger.

Nombreux speakers se sont relayés sur scène.

Des courtes interventions, d’une durée moyenne de 20 minutes, se sont succédé pour divulguer des retours d’expériences et constatations autour des sujets phares que sont la mobilité, l’habitat, le bien-être et l’agora.

L’ensemble des speakers était invité à échanger, créer des synergies, réfléchir et repenser ce que sera demain.

Tous étaient rassemblés autour d’une même conviction : il devient crucial d’être un acteur de demain et de replacer les nouvelles technologies au service de l’homme et non pas l’inverse.

En somme, MaddyKeynote a pour ambition un futur plus enthousiasmant pour l’Homme.

Rachel Picard, DG de Voyages SNCF, a rappelé l’importance de travailler en méthode agile et de s’ouvrir autant que possible aux startups. SNCF met à disposition des ressources, des développeurs, des UX designers et un nombre incontestable de data…

Inventer la mobilité de demain induit une démarche collaborative. La communauté Wetalk donne la parole à 20 000 clients. Il faut donc oser s’adresser à ses clients, leur demander conseil et changer les modèles.

TGV Max est né dans un contexte où le covoiturages et les forfaits illimités ont bousculé la donne. TGV Max a été une révolution interne, un travail de conviction sur le personnel a dû avoir lieu.

1 an après, TGV Max représente 100 000 abonnés et 4 millions de voyages. Dernièrement, un tweet a fait sensation « Le TGV je le prends comme le métro, sur un coup de tête. »

Santé, alimentation, mobilier, transport, cet espace a réuni 75 entreprises qui présentaient leurs dernières innovations.

Coup de cœur assuré pour la startup Poietis qui allie impression 4D et tissus biologiques.

Poietis prend un virage supplémentaire en se rendant à San Francisco pour suivre le programme Black Box VC.

On se quitte en images avec la ville miniature connectée, réalisée en Lego® et qui symbolise ce que pourraient devenir nos villes dans quelques décennies.

Leave reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *