Clubhouse : Le réseau social vocal qui bouleverse les usages

12 avril 2021

Depuis le début de l’année 2021, nous observons dans le monde et aussi en France l’explosion d’une nouvelle application mobile : Clubhouse. 

Clubhouse, qu’est-ce que c’est ?

Née en mars 2020 en Californie, elle a été lancée par deux anciens salariés de Google devenus entrepreneurs dans la Silicon Valley : Paul Davison et Rohan Seth.

Pour ceux qui seraient passés à côté de la montée en puissance de ce nouveau canal, tout d’abord, l’application mobile permet de suivre ou de créer des conversations. Au sein d’elles, appelées « rooms », les utilisateurs peuvent échanger, lever la main et prendre la parole si les organisateurs l’autorisent. Ces derniers définissent le sujet, planifient la Room et invitent des membres Clubhouse à participer. Uniquement vocal, le réseau social ne permet pas pour le moment de chatter, de partager ou d’afficher du contenu. 

L’application Clubhouse qui n’est disponible que dans sa version bêta, enregistre plus de 10 millions de téléchargements dans le monde. Pour le moment, le modèle économique de l’application n’est pas encore établi (pas de revenus générés par la publicité ou de système freemium). Cependant, Clubhouse serait déjà valorisé a près d’un milliard de dollars

Disponible partout dans le monde à l’exception de la Chine qui a décidé de bloquer le réseau social début 2021, l’application est accessible uniquement sur iOS, donc pour les détenteurs d’iPhone. Sera-t-elle déployée sur Android ? Les fondateurs ont pour le moment, choisi de remettre à plus tard son lancement. 

Clubhouse, à quoi ça sert ?

L’atout principal de Clubhouse réside dans la diversité des sujets et des intervenants présents sur la plate-forme. 

Les sujets débattus peuvent être la religion, le développement personnel, les nouvelles technologies, l’écologie, les loisirs, le télétravail, la formation, les langues étrangères, etc. Quant aux intervenants, nous pouvons retrouver des experts sur des sujets spécifiques ou des participants d’un niveau plus ou moins avancé.

Clubhouse, ça ressemble à quoi ?

L’écran d’accueil de l’application permet d’accéder à la fonction de recherche de personnes ou d’évènements, à son profil, ses notifications, son nombre d’invitations et aux Rooms en cours. Un second écran présente l’ensemble des sujets traités sur Clubhouse.

D’autres écrans présentent le profil d’un utilisateur Clubhouse avec ses centres d’intérêts et son agenda ainsi qu’une Room en discussion. On y voit le sujet, les speakers et les CTA qui permettent de demander à participer ou de quitter la Room.

Comment obtenir une invitation pour accéder à Clubhouse ?

La version bêta de Clubhouse permet aux nouveaux utilisateurs d’accéder à l’application uniquement sur parrainage d’un membre déjà inscrit. L’application joue donc sur l’exclusivité et l’effet Fomo (fear of missing out) pour susciter l’intérêt des utilisateurs. Lors de son inscription via parrainage, le nouvel utilisateur dispose de deux invitations qu’il peut distribuer comme il le souhaite. Si le parrainé parraine à son tour, le parrain d’origine récupère deux invitations. Si vous ne connaissez personne pour vous parrainer, vous pouvez réserver votre pseudo et attendre l’ouverture de l’application au plus grand nombre.

En attendant, vous pouvez toujours télécharger l’application Clubhouse depuis l’App Store 

Clubhouse : Notre avis

Clubhouse est devenu un formidable lieu d’expression et de partage par sa simplicité d’utilisation et la diversité de ses sujets. L’application mise tout sur l’échange oral et s’affranchit des contraintes liées à l’affichage d’informations à l’écran. Quoi de plus naturel que la voix pour échanger ? Les interactions sur Clubhouse sont directes et sans détours plus ou moins sur le même principe que les radios libres.

Nous attendons donc avec impatience l’ouverture au plus grand nombre et son arrivée sur Android.
D’ici là, les early adopter de l’application auront peut-être la chance d’écouter voir de discuter avec Elon Musk ou Xavier Niel dans une Room…

 

Martin, Team NEXTON 

Partagez l'article

Le Scrum Guide est mort. Vive le Scrum Guide !
Le Design Ops, qu’est-ce que c’est ?

Conseil, accompagnement et production digitale
5-7 rue Saint Fiacre 75002 Paris
01 81 69 73 90