Comment l’Internet des Objets (IoT) amène-t-il l’entreprise à se transformer ?

27 mars 2018

L’IoT : un sujet d’actualité

Le 3ème IoT World, qui s’est tenu à Paris les 21 et 22 mars, a abordé à travers des conférences et ateliers de nombreuses thématiques autour des nouvelles technologies, du Big Data, des usages et de la sécurité. Aujourd’hui, les entreprises qui se lancent dans l’IoT doivent adresser l’ensemble de ces sujets mais la question est de savoir comment ? Quelle organisation leur permettra de réussir dans l’Internet des Objets ?

 

3 leviers de transformation pour prendre le tournant de l’IoT

Gartner écrivait en 2016 que les solutions IoT amèneraient les organisations à établir de nouvelles relations entre l’IT, les technologies et les métiers. Elles donneraient lieu à une collaboration étroite pour répondre aux besoins métiers et aux initiatives IoT.

Prenons l’exemple du secteur de l’industrie où l’IoT est synonyme d’opportunités. Cette activité concernant la maintenance prédictive n’est pas nouvelle. En revanche, elle demande aux organisations de se transformer et de se structurer pour accélérer les projets.

Pour se faire, la mutualisation des infrastructures IoT et télécom est un pré-requis dans le but de rationaliser les coûts et de pouvoir bénéficier d’économie d’échelle. En effet, les gains sont liés au volume de capteurs versus les coûts d’exploitation et de maintien en condition opérationnelle. L’objectif est de recenser les projets et les initiatives pour rassembler les capteurs sur une seule et unique plateforme, ce qui permettra de les gérer et de les monitorer de manière globale.

Ensuite, il est nécessaire de définir l’organisation et les équipes qui assureront l’accélération de ces projets. A l’image des « fab », « lab » ou encore des « factory » que les grands groupes ont monté ces dernières années, des communautés d’experts digitaux et en technologies IoT doivent collaborer ensemble pour accompagner les projets des métiers. La SNCF a mis en place la Fab IoT qui compte une cinquantaine de collaborateurs au service des projets du groupe. On peut aussi noter l’existence de la Fabrique numérique chez ENEDIS qui rassemble data scientists et data analysts. Ces deux entités portent la vision de l’entreprise sur la stratégie IoT.

Enfin, une méthodologie projet spécifique pour passer du POC (Proof Of Concept) à l’expérimentation est aussi nécessaire notamment pour raccourcir le time to market. Par exemple, la qualification du projet, de l’étude de faisabilité en passant par le business case pour calculer le ROI jusqu’à l’expérimentation est une phase cruciale pour garantir le passage de la pré-industrialisation (phase pilote) à l’industrialisation. Cette phase doit donc être bien définie par des procédures et des livrables clefs (business case notamment). L’agilité est souvent privilégiée mais le choix de la méthodologie dépend du secteur d’activité de l’entreprise et des types de projets.

Pour résumer, la réussite des projets IoT implique la transformation des organisations et repose sur :

– Une mutualisation des infrastructures IT et IoT
– Une communauté d’experts dédiés
– Une méthodologie projet partagée et appliquée par tous

Ces leviers sont fondamentaux pour la réussite des projets, mais comme le rappelle le magazine Forbes dans ses « 10 prédictions sur l’IoT en 2018 » : la sécurité est un enjeu majeur pour cette industrie qui n’est pas à l’abris de cyber-attaques.

 

Aurore

Partagez l'article

VERO : le vrai réseau social ?
Cambridge Analytica : l’affaire qui fait vaciller Facebook

Conseil, accompagnement et production digitale
5-7 rue Saint Fiacre 75002 Paris
01 81 69 73 90