Protégez vos données grâce au droit à l’oubli numérique

6 mars 2018

N’avez-vous jamais regretté d’avoir publié une photo ou un post sur internet ? De peur que cela ne laisse une trace indélébile et puisse vous porter préjudice plus tard ? Heureusement, il existe le droit à l’oubli qui vous permet de vous protéger et d’effacer vos traces.

 

Qu’est ce que c’est ?

Le droit à l’oubli permet à un individu de demander le retrait de certaines informations qui pourraient le nuire.
Ce droit peut prendre plusieurs formes :

  • Le droit d’opposition
  • Le droit à l’effacement
  • Le droit au déréférencement

 

 

Le droit d’opposition

Le droit d’opposition est un droit personnel qui peut s’exercer soit au moment de la collecte de données, soit plus tard, au responsable du traitement de ces données.
Ce droit ne s’applique pas à certains types de fichiers, notamment ceux provenant du secteur public, des services fiscaux, de la police, des services de la justice, ou de la sécurité sociale.

 

Le droit à l’effacement

Ce droit permet d’obtenir l’effacement des données à caractère personnel.
L’article 40 de la loi “Informatique et libertés” précise que “toute personne physique justifiant de son identité peut exiger du responsable d’un traitement que soient, selon les cas, rectifiées, complétées, mises à jour, verrouillées ou effacées les données à caractère personnel la concernant, qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées, ou dont la collecte, l’utilisation, la communication ou la conservation est interdite”.

Cette demande doit être effectuée auprès du responsable de traitement en y ajoutant une copie d’un titre d’identité ainsi qu’une signature. Le responsable a donc deux mois à partir de la réception de la demande pour effectuer l’effacement.

Le non-respect de ce droit entraîne des sanctions pénales. La peine encourue est une amende de 1500 €. Cette amende est à multiplier par le nombre de manquements. Il est également possible de saisir la CNIL en cas de non-respect du responsable des traitements suite à une demande d’effacement.

 

Le droit au déréférencement

Ce droit permet de se faire déréférencer, c’est à dire de demander aux moteurs de recherche de ne plus associer de pages web avec son nom et prénom.

Le déréférencement ne consiste pas à supprimer le contenu, mais à supprimer le lien qui mène à ce contenu.

Pour exercer ce droit, l’internaute doit :
Remplir un formulaire en ligne mis à disposition pour le moteur de recherche.
Envoyer au moteur de recherche le contenu le concernant dans une liste de résultats. Joindre également une copie de titre d’identité.

 

Quelques outils

Il existe différentes manières de tester le référencement parmi lesquels on compte l’outil osculteo. Ce dernier permet de générer un nuage de mots qui contient tous les liens retrouvés sur une personne.
Quant à l’outil justdeleteme, il s’agit d’un annuaire de liens donnant des informations permettant de supprimer les comptes de sites webs disposant d’informations personnelles.

 

Quentin

Partagez l'article

Progressive Web App : la solution pour vous faire remarquer !
Le Chinese Business Club célèbre la Journée de la Femme !

Conseil, accompagnement et production digitale
5-7 rue Saint Fiacre 75002 Paris
01 81 69 73 90