Lego4Scrum : Découvrir l’Agilité avec des briques Lego !

20 février 2018

4 minutes de lecture

S’initier à l’Agilité c’est bien, mais s’initier de façon ludique et interactive c’est mieux !
C’est en effet ce que propose l’atelier Lego4Scrum : enseigner les bases de l’Agile et du Scrum autour d’un projet convivial à base de briques Lego.

En général, cet atelier réunit une vingtaine de personnes, leadées sous la direction de l’animateur qui joue le rôle du Product Owner (PO). Plusieurs équipes sont constituées, de façon aléatoire et vont ainsi travailler sur un projet éphémère qui leur est commun. Ce projet mutuel consiste à réaliser une ville en Lego. La session se déroule ensuite en 3 phases.

Une première phase préparatoire permet de décrire le projet et de dresser les attentes de façon générale. Le PO ne va volontairement pas trop rentrer dans les détails mais indiquer les priorités de chaque demande en termes de Business Value avec un nombre de points associé.
Les demandes formeront l’équivalent du Backlog du projet et dans notre cas, s’apparaitront par exemple : construire 3 maisons sans étage, un immeuble de 4 étages, une école, une église, un parc, etc. Toutes les équipes vont ensuite devoir estimer les tâches de réalisation avec un score, ce que l’on appelle en Agilité l’étape de Poker Planning.
En d’autres mots, il s’agit d’identifier les demandes qui vont être plus ou moins “coûteuses” en termes d’effort pour les équipes de développement, et tout cela dans un temps limité.

La deuxième phase, quant à elle, va plus être assimilée à la réalisation ; c’est là que le jeu commence et que chacun va mettre la main à la brique !
Le PO nous indique que 3 phases de production (en général, 10 min maximum par phase) vont s’enchaîner, ce que l’on qualifie en Agilité “les sprints”. A l’issue de chacun d’eux, il faudra livrer des éléments finis, qui seront validés ou non par le PO. Le but est donc que toutes les équipes se répartissent les demandes, mais aussi les sélectionne intelligemment en début de chaque sprint en considérant leur score et leur Business Value.
Généralement, le premier sprint s’avère un peu “périlleux”, les livrables ne sont pas forcément représentatifs de ce qui a été engagé par les équipes, puis les suivants s’affinent et deviennent plus productifs.

Une fois cette phase de jeu terminée, nous passons à la 3ème et dernière phase qui est le bilan et débrief.
L’animateur décrit ce qui a été fait durant la session, relève les points qui ont été bloquants et ceux qui, au contraire, ont été bénéfiques. C’est aussi lors de cette phase que l’on compare le board des tâches avec la livraison finale, soit la ville Lego produite par les équipes.
Tout ceci s’assimile à ce qu’on appelle en Agilité la phase de Retrospective. Cette dernière étape de l’atelier est aussi l’occasion pour tous les participants de donner leur ressenti, ce qu’ils ont tiré comme avantages lors du travail en sprint, ce qu’ils auraient fait autrement avec le recul, etc.

Cette session Lego4Scrum est généralement assez bien accueillie par les personnes néophytes à l’Agilité et montre, dans un contexte ludique, que grâce à de courtes itérations de développement faisant intervenir l’ensemble des équipes, il est facile de s’améliorer et de rebondir d’un sprint à un autre et d’avoir une meilleure visibilité sur un projet.

Nicolas

Partagez l'article

La #TeamNexton à la Winter Edition BigBoss 2017
Rendez-vous avec NEXTON au Digital Benchmark by EBG

Conseil, accompagnement et production digitale
5-7 rue Saint Fiacre 75002 Paris
01 81 69 73 90